La journée de l’écriture

Tous les deux ans depuis 1997, des journées de rencontre autour de l’écriture sont organisées, en partenariat avec la Direction de la culture. Nous proposons à des professionnels de l’écriture (auteurs, chercheurs, graphistes, éditeurs…) de réfléchir à un thème différent à chaque fois.

La journée de l’écriture s’adresse aux éducatifs et culturels concernés par cette question : enseignants, bibliothécaires, formateurs, animateurs socio-culturels, animateurs d’ateliers d’écriture, coordinateurs et rédacteurs de journaux de quartiers, responsables institutionnels, élus etc.

Il s’agit à chaque fois de réfléchir ensemble aux questions posées par l’écriture et la diffusion des écrits dans la Ville, dans les écoles, les quartiers, les bibliothèques, les associations.


L’écriture dehors ! 7ème journées - 4, 5 et 6 avril 2012

Cette année, ces 7èmes Journées de l’écriture ont proposé d’agir avant de réfléchir. Il existe pour cela une pratique qui n’a besoin que d’un crayon et de papier : l’écriture de terrain. Mettre l’écriture dehors, c’est quitter la salle de classe ou de formation, l’atelier d’écriture, le centre socioculturel, la bibliothèque, pour aller voir ailleurs si j’y suis. C’est regarder ce qui se passe sur les quais, dans les rues ou les jardins, dans les musées ou les terrains vagues. C’est rendre à l’écriture son sens premier : capter ce que l’on perçoit du réel, saisir et croquer ce que l’on observe, transcrire ce que l’on entend, noter ce que l’on sent.

C’est aussi donner à l’écriture une chance : celle d’être autre chose que cette activité qui parfois fait peur aux enfants comme aux adultes, assis à une table devant une feuille blanche ou un écran vide. Écrire dehors, enfin, c’est s’éloigner des repères culturels traditionnels – textes normés, littérature, belle écriture... C’est redécouvrir que pour écrire, il faut avoir quelque chose à regarder.

Partenaires associés au projet :

Associations :

• NE PAS PLIER http://www.nepasplier.fr/

• A LA CRIEE http://www.alacriee.org/

• LA LUNA www.laluna.asso.fr/

• O’LIBRIUS http://www.o-librius.com/

• V. Escolano (journal Ouest-France)

• Inspection Académique 44

• Délégation régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale.



Ecriture et resistance - 6ème journée de l’écriture - 2008

La notion de « résistance » est souvent présente dans le discours des écrivains sur l’écriture. Pourquoi ? Que l’on soit auteur, enseignant, enfant dans une école, membre d’un atelier d’écriture, l’écriture peut-elle vraiment permettre de « résister » ? De quelle façon ?

THÈMES ABORDÉS :

L’engagement social et politique (exemple du polar et de l’édition pour la jeunesse), la résistance à la pensée toute faite (exemple du débat philosophique), l’écriture subjective et personnelle (exemple du roman).

INTERVENANTS :

- Oscar Brénifier
Docteur en philosophie, formateur d’enseignants et animateur d’ateliers de philosophie pour enfants. Auteur d’ouvrages philosophiques pour enfants – collection Philozenfants chez Nathan.

- Jean-Bernard Pouy
Auteur de roman noir, amateur de l’écriture à contrainte. Créateur du personnage Gabriel Lecouvreur, dit Le Poulpe aux éditions Baleine dont il est un des fondateurs.

- François Braud
Auteur de romans policiers. Fondateur de l’association Polar, éditeur, directeur de collections, auteur et critique, animateur d’atelier d’écriture à l’école et ailleurs, François Braud est aussi enseignant d’histoire.

- Louise Lambrichs.
Auteur de romans, de livres pour enfants et d’essais. Elle se situe à l’intersection de trois champs : littérature, histoire et psychanalyse



La voix du texte - 5ème journée de l’écriture - 2006

Aujourd’hui, quelle place donner aux cultures plus attachées à la parole orale qu’au texte écrit ? A l’école, dans les bibliothèques, dans les salles de spectacles…, les différentes offres de lecture et d’écriture parviennent-elles garder la force de l’un et de l’autre ? Comment garder vivante et authentique l’expression des enfants quand les normes contraignent à la correction, à la reformulation, voire à la réécriture ? Entrée à l’école, quelle place prend la littérature de jeunesse dans cette tension entre ce qu’il y a à dire et ce qu’on peut écrire ?

INTERVENANTS :

- Catherine Zambon, auteur pour enfants et adultes, metteur en scène, animatrice d’ateliers d’écriture.

- Jean-Marie Privat, Professeur d’université, Centre d’Etudes Linguistiques des Textes et des Discours, Metz.

- Daniel Biga, Poète, président de la Maison de la poésie, Nantes

- Frédéric Barbe, association La rue blanche, Nantes : chanson, édition, écriture, productions radiophonique.

- Miche Ducom, animateur d’ateliers d’écriture et écrivain, responsable du secteur écriture du Groupe Français d’Education Nouvelle (GFEN).



Ecriture et identité - 4ème journée de l’écriture - 2004

L’écriture est-elle une bonne réponse aux questionnements identitaires ? Existe-t-il une frontière entre écriture littéraire et écriture ordinaire ? L’identité enfantine peut-elle s’exprimer dans une démarche d’écriture ?

INTERVENANTS :

- Béatrice Poncelet
Auteur et illustratrice de littérature de jeunesse.

- Philippe Lejeune
Universitaire spécialiste de l’écriture personnelle, cofondateur de l’Association pour l’Autobiographie en 1992 (APA).

- Michel Ducom
Animateur d’ateliers d’écriture et écrivain, Michel Ducom est responsable du secteur écriture du Groupe Français d’Education Nouvelle (GFEN).

- Nicole Pellegrin
Chargée de recherche à L’Institut d’Histoire Moderne et Contemporaine - Co-auteur d’ouvrages sur la femme dans l’histoire.